Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

" L'esprit humain avance continuellement, mais toujours dans une spirale" - Goethe

Publié par hjdeveloppement

Projet PRO 4 étapes-clés
Projet PRO 4 étapes-clés

" Déploie tes ailes et vole ! "

Parfois l'évolution personnelle ou professionnelle est bloquée, simplement parce qu'il manque le coup de pouce confiant et persévérant d'une personne qui sait que c'est VRAIMENT possible et qui incite à passer à l'action, à prendre son envol !

Il y a 4 étapes-clés pour piloter efficacement son parcours professionnel. Et pour commencer, il faut apprendre à bien se connaître, puis commencer à construire un vrai projet réaliste et ambitieux à la fois.

Au-delà des techniques, évidemment indispensables et très efficaces lorsqu'elles sont correctement accompagnées, il est tout aussi essentiel de développer la confiance en soi...

C'est le propos, à méditer, de « the parable of the Eagle » de James Aggrey :

Aller plus haut et voir plus grand ! La parabole de l'Aigle...

" Un jour un homme se promenant dans la forêt, découvrit un très jeune aigle. Il le ramena chez lui et le plaça dans la basse-cour où il apprit bientôt à manger le grain des poulets et à se comporter comme eux.
Un jour, un naturaliste qui passait par là demanda au propriétaire comment un aigle, oiseau royal, pouvait être enfermé dans la basse-cour avec les poulets. « Puisque je l’ai nourri comme un poulet et dressé à être un poulet, il n’a jamais appris à voler» répliqua le propriétaire. « Il se comporte comme un poulet, il n’est donc plus un aigle.»
« Pourtant» insistait le naturaliste, « il a un cœur d’aigle et peut sûrement apprendre à voler. »
Après en avoir longuement discuté, les deux hommes se mirent d’accord pour essayer de découvrir si cela était possible. Le naturaliste prit doucement l’aigle dans ses bras et lui dit: « Tu appartiens au ciel et non à la terre. Déploie tes ailes et vole. »
Mais l’aigle était troublé; il hésitait sur sa vraie nature et, voyant manger les poulets, il les rejoignit d’un bond.
Le lendemain, sans se décourager, le naturaliste emporta l’aigle sur le toit de la maison et l’exhorta à nouveau: « Tu es un aigle. Déploie tes ailes et vole. » Mais l’aigle avait peur à la
fois du monde et de sa propre identité qu’il ne connaissait pas et redescendit encore manger avec les poulets.

Le troisième jour, le naturaliste se leva tôt et, de la basse-cour, emporta l’aigle sur une haute montagne. Là, il tint l’oiseau royal au-dessus de sa tête et l’encouragea une nouvelle fois, disant « Tu es un aigle. Tu appartiens au ciel aussi bien qu’à la terre. A présent déploie tes ailes et vole.» L’aigle regarda autour de lui, vers la basse-cour puis là-haut vers le ciel. Il ne volait toujours pas. Le naturaliste l’éleva alors vers le ciel. L’aigle se mit à trembler et, doucement, il déploya ses ailes. Avec un cri de triomphe, il s’éleva enfin vers les cieux.

Peut-être l’aigle se souvient-il encore avec nostalgie des poulets ; peut-être revient-il parfois visiter la basse-cour. Mais pour autant qu’on le sache, il n’est jamais retourné à la vie du poulet. C’était un aigle, même s’il avait été retenu et apprivoisé comme un poulet. "

Commenter cet article