Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

" L'esprit humain avance continuellement, mais toujours dans une spirale" - Goethe

Publié par HJ-Développement

Les nouvelles du temps qui passe racontent un passage de relais.
Sur de toutes petites choses de la vie de tous les jours, on ressent l’importance du passé pour se construire.

Dans ces nouvelles, le temps n’est pas linéaire… mais il s’écoule sans rupture entre les générations.
Nos héros entrainent le lecteur au gré de leurs souvenirs et de leurs émotions, dans leurs souvenirs d’enfance souvent, au temps de leurs grands-parents.
Que ces moments qui plongent dans les racines de l’enfance nous aident à construire un avenir prometteur.

Cette petite collection de nouvelles, que je promettais depuis longtemps à mes amis, est ouverte à d’autres auteurs, qui peuvent apporter leur pierre avec mon autorisation, en écrivant des nouvelles respectant le thème de base présenté plus haut et ne dépassant pas 4 à 6 pages (me contacter directement via le blog).

 

A mon père Paul, qui racontait si bien les histoires entendues aux veillées de son enfance et qui n’a pas eu le temps de les écrire.
A tous ceux, jeunes ou moins jeunes, qui ont à cœur de transmettre ce qu’ils ont reçu des générations précédentes.
Qui disait qu’un peuple sans racines est un peuple sans avenir ?
Hélène Jacquot

 

L'une de mes nouvelles : "Question de point de vue !", écrite dans un contexte différent, le concours annuel des "Nouvelles du travail" organisé par l'Agence Régionale d'Amélioration des Conditions de Travail d'Occitanie, a reçu le prix "Occitanie" (prix spécial du jury, décerné en décembre 2016 à l'occasion de la fusion régionale). Lire la nouvelle en page 17 : https://fr.calameo.com/anact/read/0000881554ca2e2e75f4e   

Les autres "nouvelles du travail" sont sympa aussi, dans un autre genre ! Ma nouvelle a été choisie pour ce prix spécial car elle permettait de croiser les points de vue de la salariée, celle de son employeur, tout en pointant les a priori sur le handicap au travail, d'un côté comme de l'autre...

Pour la petite histoire, le brouillon de cette nouvelle est né il y a longtemps d'une conversation avec des personnes mal voyantes de l'association Valentin Haüy lors de réunions inter-associations de préparation de la "charte d'accessibilité de la ville de Paris" (en 1993...). J'ai été particulièrement touchée par le nouveau film institutionnel de l'association en 2018, je vous le recommande. Soutenez cette belle association.

 

Vous trouverez ci-dessous, quelques autres nouvelles téléchargeables directement (diffusables en citant l'auteur et sans changement, merci).

Cette nouvelle comporte la recette de la mique transmise par Amélie Lasservarie à ma mère, Liliane Jacquot en 1953. Celle-ci l’a transmise dans la famille afin que se perpétue la tradition … (NB : c’est en l’honneur d’Amélie que son prénom a été repris pour la nouvelle, même si l’histoire n’est pas la sienne et s’inspire de différents témoignages ou souvenirs de familles du pays).

Une histoire de rivalité et d'amitié née sur une gabare qui descendait la Dordogne, au temps où le chêne venant d'au-dessus d'Argentat desscendait jusqu'à Bordeaux pour fabriquer fûts et barriques destinés au vin...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :